The forum site for Lausanne by Night. Downtime roleplaying as well as location creation happens here.
 
HomeHome  CalendarCalendar  FAQFAQ  SearchSearch  MemberlistMemberlist  UsergroupsUsergroups  RegisterRegister  Log inLog in  

Share | 
 

 [avril 2010] Dédé La Truelle, Ghoule de combat

Go down 
AuthorMessage
Bomber

avatar

Posts : 41
Join date : 2009-11-05

PostSubject: [avril 2010] Dédé La Truelle, Ghoule de combat   Tue Apr 27, 2010 10:31 am

Lundi 26 avril, Quartiers de Haute Sécurité du Pénitencier de Bochuz, Orbe

"Oui, tout à l'air en ordre."

L'officier déposa la demande de transfert dans un bac sur son bureau, saisi les clés crochées au mur et conduisit l'homme à travers les couloirs de la prison.
Après moultes plaintes à propos du fait qu'urgent ou pas, un transfert aurait pu attendre le lendemain, assaisonnées de remarques personnelles sur l'état du réfectoire et du chauffage, le gardien ouvrit enfin une lourde porte en fer au fond d'un couloir d'un blanc chirurgical.

"Dites, il est quand-même pas commode le gaillard, vous êtes sûr que vous allez y arriver ?"

L'agent des forces de l'ordre acquiesça, puis entra dans la pièce.

"Vous êtes demandé par la Justice Vaudoise pour une affaire vous concernant, veuillez me suivre."

Le Ravnos esquissa un sourire, avant de conduire le détenu menotté le long des couloirs de la prison.
Il poussa l'homme à l'arrière d'un fourgon sans ménagement, et pris la route en direction de Lausanne.


26 avril, un fourgon quelque part entre Orbe et Lausanne
Le prisonnier laissa échapper un cris de surprise. Autour de lui, le fourgon venait de changer de couleur, passant du bleu typique des véhicules de police au blanc vieillit d'une camionnette de nettoyage. Les barreaux aux fenêtres s'étaient volatilisés, pour laisser place à un sceau et un balais qui se balançaient mollement dans un coin. Dans le rétroviseur, le chauffeur avait troqué son costume d'officier pour une salopette blanche, et exhibait un sourire aux canines aiguisées.

"Désolé pour la surprise, Monsieur Durant. Vous êtes bien Daniel Durant, n'est-ce pas ?"

Il ne laissa pas à son passager le temps de répondre, et se mit à réciter tel une liturgie apprise par cœur:

"Daniel Durant, dit 'Dédé La Truelle'. 45 ans, dont 15 passés en prison pour un double meurtre avec préméditation; Payé par la femme de l'une des victimes. On vous soupçonne également d'une demi-douzaine d'autre contrats commis avec violence, mais aucune charge n'a pu être retenue contre vous. Vous auriez commencé votre 'carrière' aux alentours de 23 ans, après votre service militaire."

S'ensuivit un flot continu d'informations, tel la lecture d'un casier judiciaire digne des meilleurs best-sellers. D'après le dossier, le tueur à gages finissait toujours ses victimes à coup de truelles, mais l'arme du crime n'avait jamais pu être retrouvée.

"Dédé, commence donc par enfiler des habits plus discrets; Tu trouvera un jeans et un blouson dans le seau devant toi, avec les clés des menottes".


L'homme s'exécuta, puis s'assit à nouveau sur le banc après avoir constaté que la porte du van était verrouillée.


26 avril, Candy Shop
Alan parqua la camionnette à l'arrière de la boutique, puis conduisit son "invité" dans les bureaux.

"Riton va nous faire un café. Assieds toi, que je t'explique ce que tu fais ici."

Tout en discutant, le Ravnos changeait de fringues pour repasser dans sa bonne vieille combo jeans/t-shirt/bretelles.

"Tout d'abord, les vampires existent. Non, me regarde pas comme ça, c'est pas pour la caméra cachée. Je pense que la démonstration dans le fourgon a été assez claire..."

Voyant son invité étouffer un rictus, Alan fit un signe à Riton, qui sorti de la salle. Une fois la goule dehors, la lumière baissa d'un coup sec, et Alan se transforma en centaines de petites chauve-souris piaillantes, qui se rependirent sur le sol tel autant de flaques de sang. Quelques secondes plus tard, le sang s'agglomérait pour reprendre la forme du Ravnos, et la lumière revenait.
Ignorant l'air terrorisé du malfrat, qui avait était à présent blanc comme un linge, Alan repris:

"Un peu hollywoodien, mais ça fait son effet. Maintenant je te promets que tu n'a rien à craindre de moi, en fait j'ai besoin de toi. Ou tu préfère que je te ramène dans ta cellule ?"

Au son de cette dernière phrase, l'homme acquiesça. "Tout plutôt que d'être renvoyé au trou ! Qui je dois tuer ?"
Le Ravnos le calma d'un geste de la main, et laissa à Riton le temps de leur amener leurs cafés.

"Des amis à moi se sont mis en tête de monter une petite armée, et je me retrouve à devoir fournir quelqu'un qui sait utiliser une arme. A voir ton casier tu est un plutôt bon candidat, ça te tente ?"

L'homme hocha la tête.

"Bien. Je fais faire de toi ce qu'on appelle une Goule, en te faisant boire mon sang. C'est un peu cliché, mais ça fonctionne. Je vais aussi te fournir une nouvelle identité, et un job si ça te branche. Sinon tu sera libre de faire ce que tu veux, après tout c'est pas mon problème."
"Je vais te donner un portable pour pouvoir te contacter, et je te demanderais de venir une fois par mois, juste question de donner signe de vie. J'en profiterais pour te briefer un peu sur notre monde, dans la limite de ce que tu dois savoir."
"Par contre, le jour où on a besoin de toi pour une tâche ou une autre, t'as intérêt à répondre présent, sinon on sera tout de suite moins potes. Compris ?"

Pas besoin de répondre, la tête de Dédé suffisait à comprendre qu'il avait bu les paroles du Ravnos comme si sa vie en dépendait.
Déjà, il suivait Alan dans la pièce voisine, qui étalait une quantité incroyable de faux passeports sur la table...
Back to top Go down
View user profile
 
[avril 2010] Dédé La Truelle, Ghoule de combat
Back to top 
Page 1 of 1
 Similar topics
-
» Janae Messer
» Another mixed up Cinderella Story
» LEE DEWYZE - FROM DUTCH BOY TO IDOL WINNER
» Hailie Jade (OPEN)
» DRAGONHEART, Avril

Permissions in this forum:You cannot reply to topics in this forum
Lausanne by Night :: In Character Section :: Les Forums des Personnages :: Alan Smithee-
Jump to: